Sur la piste [AME & Elvira]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sur la piste [AME & Elvira]

Message par Anthere Osarian le Mer 19 Oct 2016 - 18:56

Des traces de pas étaient nettement visibles dans la neige fraîchement tombée. Maintenant, il faisait beau, mais aussi très froid. Les empreintes de pattes, si tant est qu’on les suivait menaient de l’Arène Pokémon de Fla’or, traversaient le pont, puis la ville et se poursuivaient dans les landes. C’était des toutes petites traces, qui n’étaient évidement pas humaine et faisaient plutôt penser à un petit Pokémon, qui devait probablement marcher sur deux pattes. C’est ce qu’un bon observateur aurait pu se dire et il n’aurait pas eu tord.

Le Pokémon en question, qu’on pouvait trouver au bout de ces traces de pattes, était un Marill. Il avait marché depuis l’Arène jusque dans les terres enneigées une bonne partie de la nuit et maintenant qu’il faisait jour, il commençait à se fatiguer. Le froid ne le dérangeait pas trop, car sa constitution lui permettait de bien résister au froid. En revanche, la distance qu’il avait parcourue était immense pour ses petites pattes. Il avait quitté l’Arène d’un commun accord avec sa partenaire. La Phylalli, très affaiblit, lui avait affirmé qu’il fallait absolument retrouver leur Dresseur. En l’occurrence, leur Dresseuse. Horizon avait acquiescé, Akasie avait raison… Anthere avait disparu depuis Yiling et le déchaînement malheureux de ses pouvoirs avait semé une pagaille sans nom. Pour commencer, la langue de glace avait blessé assez profondément Akasie. La renarde de mousse était certes née à Loukaï, mais sa nature lui laissait quand même une certaine fragilité face à la glace… Heureusement, car on avait affirmé que sans cela, elle aurait pu mourir des suites de ses blessures. Leurs autres compagnons avaient eux aussi disparu, emporté par l’initiative interrompue de Khan.

Avec Akasie, ils étaient tombés d’accord sur un fait, Ourasi et Quidam pouvaient facilement se débrouiller seuls, en revanche, subsistait deux problèmes, Mesmer se retrouvait toute seule et Horizon avait eu le temps de voir que Khan avait été gelé. L’un et l’autre, surtout Mesmer, auraient besoin d’aide, ainsi qu’Anthere. Mais Akasie avait confiance dans les pouvoirs de Mesmer, même si elle n’avait pas été entraînée et puis, on se rendrait bien compte que la petite Tarsal appartenait à quelqu’un. Quant à Khan, quand il dégèlerait, il saurait bien se débrouiller. Il était le plus intelligent et le plus puissant d’eux tous… Mais Horizon pensait aussi à Persik. S’il avait été là, en tant que dragon, il aurait-il pu faire quelque chose ? Ne devait-il pas le retrouver pour avoir son aide et se partager la tâche ? Il paraissait aussi important à Horizon de partir à la rescousse de Mesmer, de Khan, comme d’Anthere. Mais Akasie avait insisté, Anthere était seule et désespérée et les humain étaient moins dégourdis que les Pokémon.

Alors Horizon lui avait promis de la retrouver. Blessée par de graves engelures, et vu ce qu’était la ville de Fla’or, la Phyllali ne pouvait s’aventurer dehors pour la retrouver, surtout que l’hiver approchait à grand pas… Elle ne survivrait jamais dans les plaines gelées. Lui, c’était différent. Le froid ne pouvait pas vraiment le blesser, mais il avait un peu sous-estimé la rigueur de la région. Il commençait à avoir froid, mais on pouvait voir sur sa frimousse, une détermination absolue. De temps en temps, il se tournait vers une grotte et un cri retentissait « Marrill ? ». Un léger écho lui répondit, parfois un grognement, à moins qu’on ne lui répondit rien du tout. Parfois, il tombait sur un courant d’eau et plongeait et appelait « Maarill ? ». Une fois, un Ramoloss avait répondu. Une autre fois, il s’était tourné vers les branches d’un arbre nu. Un Hoothoot s’y tenait et il avait longuement échangé. Mais le Hoothoot n’avait rien vu qui ressemblait à une Anthere. Horizon aurait pourtant juré que si elle devait se cacher, elle aurait préféré à un endroit confortable, un endroit où ses pouvoirs ne pouvaient pas faire de mal.

Le Marill avait cessé d’appeler. S’il lui semblait évident qu’Anthere le reconnaitrait en l’entendant, il l’était beaucoup moins qu’elle soit dans les parages. De fatigue, il ralentit l’allure et alla boire dans une flaque, après quoi, il se laissa tomber sur son séant, la mine basse. Akasie lui avait raconté qu’elles s’étaient rencontrées près de Loukaï, peut-être la jeune femme y était-elle retournée ? Mais il ne pouvait pas ignorer le plan qu’elle avait échafaudé pour partir de la ferme… Ni ce qu’elle avait appris juste après, dans l’auberge… Et si au contraire… Et si elle avait décidé contre toute attente de se rendre à Nalcia ? C’était là-bas que se trouvait une partie de son drame. Enfin du dernier découvert. Même dans sa Pokéball, Horizon avait très bien entendu toute cette discussion, à l’origine –c’était terrible à dire-, mais la première Anthere était née à Nalcia, alors Anthere, la sienne, sa dresseuse, aurait pu avoir envie d’y aller ses grands-parents présumés morts. Mais il était incapable de se souvenir du nom de la ville où ils avaient vécus. Par contre, il se souvenait d’une chose, il avait entendu dire, par des humains, qu’on pouvait se rendre à Nalcia, de Comodo. Une ville qui, selon Anthere, se trouvait plus au sud de Yiling.

Mais pour l’heure, il était fatigué et son corps secoué de frissons.

_________________


Spoiler:

Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 790

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la piste [AME & Elvira]

Message par Elvira Tertia le Jeu 20 Oct 2016 - 23:44



Sur la piste d'un Marill.

Horizon le Mariil et AME

Contrainte n’10 : Insister sur un style de texte.

Je devais avouer que je commençais à mis plaire. Avant plusieurs mois, je n’avais jamais connu les froides températures et depuis que j’étais arrivée à Mizuhan, mon monde avait littéralement changé. J’aimais les changements brusques de température, les tempêtes, les ciels étoilés qui n’étaient, nulle part ailleurs. J’étais amoureuse de ce ciel même s’il se partageait avec quatre autres pays. Il y avait quelque chose de mystérieux. J’avais réalisé que part temps froid, le ciel changeait et des vagues de vert ou de rose, et même parfois de bleu apparaissaient tels des vagues magiques. Je m’étais longtemps demande quelle était cette étrange et magnifique apparition, était-ce un Pokémon légendaire qui produisait ses merveilles ? Bien plus tard, j’apprenais que c’était quelque chose de scientifique, des aurores. J’avais ressentit de la déception, mais je gardais dans un coin de mon cerveau l’idée que c’était les caprices d’un Pokémon légendaire, beaucoup plus romantique que ses données scientifiques.

Voilà un moment que je vagabondais dans les Terres Enneigées. Cet endroit m’appelait d’une manière ou d’une autre. J’avais l’impression de retrouver le désert, même s’il y avait une très grande différence. Pourtant, j’aimais le son de la neige qui s’écrasait sous ma botte, les chants des Hoothoot, la chasse aux petits mammifères et beaucoup plus encore. J’avais l’impression que j’avais trouvé ma place ici. Je savais que ce n’était pas juste ceci, j’avais trouvé ma voie et la solitude avait toujours été une alliée. J’étais en pleine chasse en compagnie de Sören. Axill faisait le guet sur des présences qui pourraient être négatives à notre survie. Nous traquions un énorme Cerfrousse. Tout comme me l’avait appris Molly, j’avais choisi une bête qui était mise à part de son groupe. Dans l’ombre des arbres, je l’avais observée, une magnifique bête et je ne comprenais pas près bien pourquoi il était placé de côté. Il était vrai que j’avais décelé qu’il boitait.

Le troupeau que je suivais marchait lentement et laissait de profondes traces dans la neige. J’avais appris à apprécier ses longues chasses et la nourriture manquait, je devais avoir cette prise. Malheureusement, pour moi, plus le temps passait, plus je devenais rêveuse. Si Sören ne me tenait pas en alerte, il était sûr que je me serais endormie à même le sol, somnolant sur des rêves d’un monde meilleur. Le plus troublant et drôle dans tout ceci, c’était que s’ignorais complètement à quoi aurait l’air ce monde.

Sören venait une nouvelle fois porter son bras-lame sur moi, très doux dans sa manœuvre, il me ramenait une nouvelle fois à lui. Je posais mes yeux sur lui un instant avant d’observer le Cerfrousse qui semblait avoir pris encore de la distance sur son groupe. Je lui faisais signe qu’il était temps de passer à l’attaque. Il ne lui fallut par grand-chose pour que je le voie sauter sur la proie. À la différence d’une meute, j’avais appris à Sören le poste de Tank, du Sprinter et de l’Attaquant, pendant que moi, j’avais pris celui de l’Équilibrée, du Finisher et je l’aidais également dans le rôle de l’Attaquant. À deux, nous faisions une assez bonne équipe, même si je commençais à penser à rajouter Axill à l’équipe. J’étais sûre qu’il serait utile comme Spécialiste et Équilibré. Les Spectrum avaient la réputation d’être des bêtes de chasse, j’attendais donc patiemment qu’il évolue.

En moins d’une minute, la bête était au sol et j’observais le flot de son sang chaud qui marquait la neige blanche. J’étais fascinée par les sillons rouges qui faisaient fondre le blanc immaculé. J’appréciais l’odeur métallique qui emplissait l’air. Sören s’était quelque peu éloignée, allant nettoyer ses armes. Je l’observais faire et ressentais une puissante vague d’amour et de confiance. J’échangerais ma place pour rien au monde. Après un instant, je me penchais et m’attaquais au Cerfrousse, l’éventrant pour le vider de son intérieur. Ensuite, je préparais la viande que j’enroulais dans la peau de la bête. Je n’étais pas idiote, je savais que je ne pourrais pas prendre toute la viande, je prenais donc celle qui m’intéressait le plus pour laisser le restant aux Malosse qui s’étaient rapprochés d’eux. Tout en terminant de serrer la viande, je levais les yeux sur deux Malosse qui montraient le bout de leur nez. Je grognais férocement en me levant pour me montrer plus imposante. Deux autres Malosse se pointaient et s’avançaient plus menaçant que les deux premiers.

J’esquivais un sourire mauvais et carnassier. Il était temps qu’Axill fasse son numéro. Je faisais un nouveau grognement qui semblait maintenant plus fort et amplifier. Avec une brusquerie effroyable, mon corps se distordait et prenait une forme grotesque et élancée. Un étrange mélange entre un humain et un Zoroark. Axill qui avait jailli de mon corps pour donner cette illusion poussait un nouveau grognement, plus menaçant que jamais. Les quatre Malosse restèrent surpris avant de s’écraser au sol, la queue entre les jambes. J’adorais ce sentiment de puissance, c’était le même que m’avait fait ressentir Voss à Tarouga. Je voulais devenir aussi puissante et confiante. Sous l’illusion, j’attrapais le sac de viande et tournais les talons, invitant Sören et Axill à me suivre. Les Malosse ne me suivraient certainement pas, surtout avec la viande qui avait été laissée derrière.

J’étais sur le chemin du retour quand AXill m’avertissait d’une présence étrangère à ce coin. Je n’y avais pas porté beaucoup attention, je ne cherchais pas spécialement de nouveaux Pokémon et quels intérêts il y avait ? Pourtant, à mi-chemin de mon trou, j’entendais son cri puissant, mais combien triste. Une nouvelle fois, j’essayais de l’ignorer, mais quand j’entendis une deuxième fois, son cri, ma curiosité et mon inquiétude augmenta. Il y avait plusieurs possibilités à tout ceci, un Pokémon blessé, un dresseur blessé, ou simplement perdu. Dans tous les cas, il y avait quelque chose. Je me tournais vers Sören, lui donnant la peau et la viande en lui conseillant de retourner au chaud. La grotte n’était pas trop loin et je n’avais aucune crainte, Axill était avec moi et je savais qu’il pourrait traduire et m’aider.

Je prenais donc la direction inverse de ma grotte, suivant les directives que me donnait Axill. Je débouchais assez rapidement sur une scène des plus étrange et particulière. Un Marill d’un bleue poudre se tenait debout. Il me donnait l’impression d’être abattu par sa situation et il cherchait désespérément quelque chose, plutôt quelqu’un. C’était ce que m’apprenait Axill qui semblait sonder sommairement ses pensées de surface.

‘’ Est-il blessé ? ‘’
* Pas physiquement, mais il a froid et est fatigué. *
‘’ Nous pourrions rentrer et oublier… ‘’
* Nous pourrions… *

Je soupirais, je n’étais pas ainsi, même si j’avais aimé être plus lâche. Je reprenais donc ma route en allant à sa rencontre. Je me faisais voir, il était hors de question de le prendre par surprise et je ne montrais aucune onze de violence. Je levais doucement les mains dans un signe de paix et parlais lentement et j’attendais qu’Axill fasse le traducteur.

‘’ Tu es perdu ? Besoin d’aide ? ‘’
* De quoi as-tu besoin Marill. * Résonnait simplement la voix d’Axill.

Code by Joy


Dernière édition par Elvira Tertia le Sam 12 Nov 2016 - 22:11, édité 1 fois

_________________

Elvira Tertia
Anim'
Informations
Nombre de messages : 1003

Fiche de personnage
Points: 10
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la piste [AME & Elvira]

Message par Anna Maria Elizabeth le Mer 26 Oct 2016 - 9:34

Anna Maria Elizabeth avançait lentement dans la neige, la petite Skitty blottit sous la capuche chaude, sur la tête de sa maîtresse. Elle avait quitté depuis pas même une heure les zones de glaces pour atteindre les premièrs arbres, et depuis son départ de la ville blanche, celle-ci n'avait rencontré aucune présence humaine. Là où elle se souriait de sa chance, c'était pour le temps. La jeune fille était partit juste après une tempête de neige, et elle avait réussis à marcher sans en recevoir une autre. la mizuhannienne commençait maintenant à avoir faim, et elle se demandait où les livraisons l'emmenaient.

quelques jours auparavant, elle se trouvait encore à Fla'or. Elle avait dépensé le peu de sous qu'elle avait dans une auberge. Et tout ce qu'elle avait trouvé, sans argent, c'était de livrer un sac de poisson à une auberge appelée "Le dragon bleu". Elle qui pensait enfin trouver de quoi commencer une vie lucrative en était bien décue. Et bien sûr, si elle voulait être payée à l'arrivée, elle n'avait pas le droit d'en manger un seul. Elle acait bien eu un autre choix, la première proposition que la jeune fille avait trouvé était d'accompagner une caravane, et de les aider dans leurs travail. Mais l'emblême de sa famille l'en dissuada, refusant de travailler pour son père. En elle-même, elle avait ressentit que, si elle avait accpeté, son voyage n'aurait servi à rien et qu'elle avait encore besoin de lui, et elle voulait justement démontrer le contraire.

Elle marchait donc, en silence, perdue dans ses pensées, chargée de son sac sur le dos, celui de la livraison attaché par dessus, et son étui, dans ses bras. De temps en temps, la jeune fille  levait la tête, pour voir où elle était, puis elle se replongeait dans ses rêves de boutiques, vendant des habits à la mode, des objets chics, et autres marchandises de luxe, concurrançant dirrectement son père. Venustatis, quant à elle, dormait paisiblement, balayant l'arrière du crâne de l'humaine avec sa queue, sous les vêtements.

Anna Maria Elizabeth revint à la réalité en entendent un bruit bizarre. Elle ne vit d'abord qu'un couple de Keunotor qui la regardaient, fixés au sol. Elle resta immobile en écoutant. Avait-elle rêvée ? La jeune fille attendit quelques secondes, avant d'entendre à nouveau le bruit. Un cri de Pokémon, triste, plaintif, peut-être blessé ?

Anna Maria Elizabeth se tourna dans plusieurs directions, avant de définir l'endroit d'où venait le dernier cri. Un nouveau cri... Ah non, celui-là, c'était de la petite chatte qui venait de se réveillée, dérangée par la tête de sa maîtresse qui tournait dans tous les sens. Elle l'ignora et se dirigea alors en courant. La jeune fille imagina l'animal mal en point, et elle commença à s'inquiéter pour la pauvre créature. Celle-ci trouva finalement l'endroit où le Pokémon qui avait poussé le cri se trouvait, et y apperçut également une jeune femme de dos. Elle s'approcha doucement, en parlant distinctement, pour ne pas surprendre et terrifié les êtres.

-Bonjour. Vous semblez avoir des problèmes. Puis-je vous aider ?

La petite chatte sauta à ce moment au sol, s'enfonçant dans la neige jusqu'au poitrail pour tenter d'approcher la petite créature bleue.

_________________

Venustatis

Anna Maria Elizabeth
Informations
Nombre de messages : 30

Fiche de personnage
Points: 26
Âge du personnage: 15
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la piste [AME & Elvira]

Message par Anthere Osarian le Jeu 27 Oct 2016 - 14:50

Horizon resta un long moment assis, à côté de sa flaque. Il se sentait fatigué et voir de la neige à perte de vue lui donnait le tournis. Le soleil brillait fort rendant la neige aveuglante. Il soupira, il valait mieux ne pas rester ici, il avait entendu dire par les pensionnaires de l’Arène, que rester immobile dans le froid et la neige avait un effet hypnotique. Il devinait sans peine qu’avec le froid, il risquait de sombrer dans ce qu’on appelait la mort blanche. Il avait entendu la Lokhlass parler de ces gens qui mourraient, faute d’avoir su se protéger du froid, de s’être perdus. Selon elle, il valait mieux creuser un trou dans la neige et se réchauffer les pattes, tout en évitant de s’endormir. C’est elle qui avait parlé de la mort blanche ; quand on s’endormait dans la neige, si personne ne venait vous réveiller, plus rien ne le ferait. Il fallait donc qu’Horizon prenne, trouve, le courage de se relever et de continuer à marcher. Quand il ne pourrait plus avancer, il pensa qu’il serait toujours temps de creuser un trou dans la neige, le temps de récupérer un peu.

Le Marill finit donc par se lever et grimpa sur un rocher, il entreprit de sécher son pelage pour se réchauffer et resta un peu au soleil. Quand il ne sentit plus l’engourdissement dans ses pattes. Par chance,  sa couche de graisse, un peu plus généreuse ces temps-ci, l’aidait à se maintenir au chaud. Ceci étant, sa réserve de graisse dans sa queue commençait à diminuer. Il se remit en marche, l’air déterminé. Beaucoup plus loin, après avoir croisé diverses entrées de grotte qu’il renonça à examiner (surtout que son ouïe fine lui avait porté des cris atroces par là-bas), il trouva un arbre esseulé. Par chance, il avait encore quelques feuilles et quelques boutons. La souris aquatique ne se fit pas prier. Malheureusement, il était très droit et il n’était pas un bon grimpeur. Horizon examina la question et il se découragea un instant « Maarill… » Mais, il ne pouvait oublier qu’Akasie comptait sur lui. Il ne pouvait pas la laisser tomber ! Il se releva alors et cracha un long jet d’eau, mais les feuilles  ne tombèrent pas.

C‘était décourageant. Pour finir, il fit une dernière tentative, en se roulant en boule et lançant à plusieurs reprises une Roulade contre le tronc. Secoué dans tous les sens, l’arbre consentit enfin à lui délivrer ses feuilles. Horizon se jeta dessus, en dévora plusieurs d’un coup et mordit dans une autre. Il en attrapa une dernière et plaça les deux feuilles sur sa tête, s’assurant de garder son prochain repas en lieu sûr ! Les oreilles fines du Marill tressaillirent et il repéra facilement un mouvement venant dans sa direction. Horizon aperçu en premier un Fantominus. Il n’en avait jamais vu, mais il n’avait pas spécialement une bonne tête et il n’avait pas entendu dire par les Pokémon d’Eeva que des Spectre habitaient dans  les parages. Il était probablement perdu et Horizon commença à se sentir observé avec insistance, ce qui lui déplut fortement. Ayant lui-même encore faim et froid, il alla se dire que ce Fantominus en voulais certainement à ses feuilles… C’est ce que faisais le Motisma d’Eeva chaque fois qu’il s’apprêtait à en manger une.

D’un cri, il somma le Fantominus de ne pas s’approcher, ces feuilles étaient à lui ! Il avait eu du mal à les décrocher de l’arbre après tout ! Comble du malheur, un humain surgit alors. Mais Horizon avait croisé assez de Dresseur et d’humains en général, pour se rendre compte que le spectre était probablement avec son humain. Ou son humaine, d’après ce qu’il voyait. Il se calma donc, mais dès que le Fantominus s’introduisit dans son esprit, la réaction du Marill fut directe : il lui crachat son Pistolet à O au visage (de toute façon, ce Pokémon n’était qu’un immense visage inquiétant). Cette intrusion était une agression pure et simple et s’il avait déjà cotoyé des Pokémon Psy, en la compagnie de Khan ou de Mesmer, ces deux-là avaient au moins la décence de respecter son intimité mentale ou de demander sa permission d’agir. Enfin, ils se connaissaient assez et étaient des amis, ce qui excluait le facteur « agression ». Mais ce Fantominus était un inconnu et son Dresseur aussi, ce qui changeait complètement la donne.

Une autre humaine arriva à sont tour et son Pokémon quitta sa place confortable pour venir à la rencontre du Marill. Il se méfia un peu, mais comme il resta passif, cela rassura la souris aquatique. Cette humaine allait peut-être pouvoir le sauver des griffes du spectre ? Le Marill prévint alors le félin, qu’il se méfie du Fantominus, il venait d’essayer de l’agresser avec ses pouvoirs maudits… A tous les coups, son Dresseur allait essayer de le capturer, il état assez rare que les Dresseurs ne profitent pas de ce genre d’occasion, il le savait bien… prenant de travers les intentions du spectre et de son dresseur, il avait ignoré, ou n’avait pas entendu ou écouté leurs paroles.  Horizon était tenté de s’enfuir, mais la neige était si abondante qu’il ne pourrait courir très loin et le Fantominus lui, n’avait qu’à flotter. Prêt a se défendre, il se roula en boule pour se protéger. Il n'aimait pas beaucoup les spectres et son dresseur portait l'odeur du sang sur lui.


[Voilà, sinon c'est trop facile   ]

_________________


Spoiler:

Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 790

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la piste [AME & Elvira]

Message par Elvira Tertia le Dim 30 Oct 2016 - 17:43



Sur la piste d'un Marill.

Horizon le Mariil et AME

Axill était la créature la plus vexée en ce moment. Son regard sombre était posé sur la boule bleue qui venait de l’insulter. Des feuilles ? Lui vouloir manger ces feuilles. Mais pour qui cette boule se prenait ? Il avait du goût et ne se rabaisserait certainement pas à voler des feuilles, quoique maintenant qu’il savait que ça dérangerait la créature aquatique, il ait presque envie de le faire. Exaspéré, il secouait la tête, plutôt la sphère pour montrer qu’il n’était pas vraiment intéressé à ceci.

‘’ Tout va bien Axil . ‘’ Demanda au même moment devant l’air paniqué du Marill.
* Absolu… *

La voix masculine d’Axil était, à ce moment, coupée net par un jet d’eau qui le frappait en plein visage. Même si l’attaque n’avait pas été faite pour le blessé et avait passé à moitié à travers lui pour venir s’écraser au pied de la dresseuse, il était maintenant réellement vexé. Et le devient encore plus devant le rire qui éclatait derrière lui. Maintenant outré que sa maîtresse rie de lui, il se secouait brusquement, pour chasser l’eau, et disparaissait dans les vêtements chauds de L. Au même moment, il venait frotter un tout petit peu son corps gazeux contre la colonne d’Elvira, lui offrant la torture froide. Pendant une fraction de seconde, le rire s’étirait en une plainte de surprise avant qu’elle ne reprenne son souffle.

* Qu’il se débrouille tout seul ! Et toi aussi ! M’apprendra à faire la charité. *

Elle tournait au même moment, son attention sur le nouveau venu, ou plutôt la nouvelle venue qui lui était familière. Elle avait déjà vu cette femme, c’était il y a un moment, elle venait tout juste d’arriver dans les terres de Mizuhan. Elle avait dû assister à la scène qu’il venait tout juste d’avoir et Elvira cacha la rougeur de l’inconfort derrière un masque de neutralité. Elle hocha avec un petit sourire qui se voulait accueillant. Elle n’était pas sûre à cent pour-cent de son nom, mais elle se rappelait que c’était un nom long, mais doux et délicat. Anna ? Maria ? Peut-être même les deux, elle avait un joli nom composé.

‘’ Salut. Anna ? Que fais-tu ici ? ‘’

Elle était curieuse de la raison de sa présence. Pourtant, devant la situation ‘’Marill'' , elle était bien embêtée. Elle offrait une expression embarrassée en venant frotter sa nuque. Elle laissa échapper un soupir devant la mimique qui devenait stupide. Elle n’était pas stupide non plus, elle avait compris que la Marill avait peur d’elle et d’Axil. La voilà bien embêtée. Tout en ce tournant vers sa nouvelle compagne, elle lui parla à nouveau :

‘’ Il est clair qu’il a peur de moi et il a brusquement rejeté Axil. Ton Skitty semble avoir plus de chance… Je l’ai entendu crier et je me suis un peu inquiété. Je suis tombée sur lui et me voilà dans une situation embarrassante.’’ Terminait-elle avec un petit sourire timide.

Que pouvait-elle faire de plus ? Le Marill avait peur d’elle, Axil était partie ce caché frustré et avec raison et elle ne savait pas du tout quoi faire avec ce Pokémon. Elle ne cherchait rien d’autre que d’aider, mais elle commençait quelque peu à regretter son geste. Au moins, elle n’était plus seule et Sören n’était pas là, c’était, malheureusement et heureusement, un avantage pour eux. Il aurait sûrement sauté à la gorge de l’animal qui aurait offensé Axil.
Code by Joy


Dernière édition par Elvira Tertia le Sam 12 Nov 2016 - 22:10, édité 1 fois

_________________

Elvira Tertia
Anim'
Informations
Nombre de messages : 1003

Fiche de personnage
Points: 10
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la piste [AME & Elvira]

Message par Anna Maria Elizabeth le Jeu 3 Nov 2016 - 22:41

Anna Maria Elizabeth assista à une scène qui la laissa perplexe. Tout d'abord, elle aperçut un fantôme flottant devant la jeune fille quand elle s'approche de celle-ci. Puis un petit Marill, peut-être celui qui avait poussé le cri, cracha un jet d'eau sur celui-ci, ce qui fit éclater de rire la jeune femme rousse. Puis le Pokémon gazeux pénétra dans le corps de l'humaine pendant que la créature aquatique fonçait vers la petite Skitty, toute apeurée. La jeune femme se retourna, et salua la mizuhannienne. Elle essaya de se rappeler sa rencontre précédente avec la jeune femme, mais elle mit quelques secondes à se remémorer la terreur de la fureur du troupeau de Tauros, jusqu'à ce rappeler exactement sa rencontre avec la jeune femme. Elle ne fut toutefois pas étonnée qu'elle ne se souvienne pas de son nom complet. Presque personne n'arrivait à le faire.

-Bonjour, Madame Elvira. C'est Anna Maria Elizabeth. Je passai par ici pour une livraison de ce colis à l'auberge de Dragon Bleu. Et vous, comment allez-vous ? Je ne vois pas votre ami Insécateur. Se porte-t-il bien ? J'espère qu'il n'est pas souffrant ? Dit-elle en regardant la jeune femme et le pokémon bleu un peu plus loin. Ce Fantominus est-il votre Pokémon ? Il semblerait que votre compagnon lui a fait peur, je me trompe ?

Elle regarda un petit moment la jeune femme et le Pokémon avant de poser le sac colis qui pesait encore. Puis elle posa son sac personnel et fouilla brièvement dedans, et sortit la dernière baie Nanab que celui-ci contenait. Elle tendit alors le fruit en direction du petit Pokémon aquatique. Venustatis s'était approchée et se mit à frotter son museau contre la petite créature bleue, comme pour la rassurer. Puis le chaton commença à faire des aller-retour entre le Marill et sa maîtresse, qui s'approchait doucement. Celle-ci semblait s'en amuser, avant de réclamer elle aussi un fruit. Anna Maria lui caressa la tête en souriant, en lui demandant tout bas d'être patiente. La jeune femme se releva alors puis se retourna vers l'humaine.

-N'avez-vous pas été trop agressive en voulant le côtoyer ? Oh! Pardonnez-moi, Je me mêle sans doute de ce qui ne me regarde pas. Acceptez mes excuses, je vous prie.

Elle s'inclina, mains posées jointes pour accompagner ses paroles. Puis elle s'approcha lentement du Marill, la main tendue pour le caresser.

-Et toi ? Qu'est ce que tu fais ici tout seul ? Tu es perdu, pauvre chou ?

Anna Maria Elisabeth adorait les Marill depuis toute petite. Elle possédait elle même une grosse peluche de ce Pokémon, chez ces parents, avant qu'elle en parte, qu'elle adorait câliner depuis sa plus petite enfance. Et aujourd'hui, elle avait une chance d'en posséder un vrai, en ce jour. Pour cette raison qu'elle souriait donc d'un immense sourire chaleureux à la petite créature.

_________________

Venustatis

Anna Maria Elizabeth
Informations
Nombre de messages : 30

Fiche de personnage
Points: 26
Âge du personnage: 15
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la piste [AME & Elvira]

Message par Anthere Osarian le Sam 12 Nov 2016 - 13:37

Roulé en boule, le Marill menaçait de s’élancer contre quiconque s’approcherait de trop près ou tenterait quelque chose. L’odeur âcre du sang lui agressait le museau, peut-être ces personnes étaient-elles du genre à dépecer les Pokémon pour leur fourrure et en ce moment même, Horizon pensait à la sienne ! Un rire fusa, perçu comme glacial par le petit Marill ou était-ce parce qu’il faisait un froid mordant ? Mais personne ne semblait vouloir l’attaquer. Les deux humains se mirent à discuter et semblaient se connaître. Horizon risqua ses moustaches et se déroula, ce qui ne marqua pas une grande différence, il était toujours aussi rond, mais à présent, seules ses oreilles permettaient de voir la différence. A ses côtés, la femelle Skitty ne semblait pas réussir à se décider entre sa compagnie et celle de sa jeune dresseuse. La situation devenait bizarre et l’humaine à l’odeur du sang n’avait pas l’air de savoir quoi bien faire, ce qui l’intrigua. Les humains étaient parfois si bizarres… Ils commençaient des choses, sans avoir une idée de comment les finir. C’était aussi le cas d’Anthere, parfois. Horizon les regardait attentivement, la jeune fille finit par déposer son sac et se tourna vers lui.

Ce geste l’inquiéta et il essaya, tant bien que mal avec la neige, de prendre du recul, mais il ne parvint qu’à bouger de quelques centimètres. En revanche, dès qu’elle sortit une baie… Ses oreilles rondes se redressèrent subitement. Pourtant, il ne bougea pas. Pour avoir vu faire, au cours de ses pérégrinations avec sa propre dresseuse, il se demanda si ce n’était pas un piège… Une gourmandise pour appâter et capturer. Oui, mais pour l’heure il avait trop faim. Sa feuille sur la tête, il essayait de se décider. Peu importe, il savait se défendre de toute façon et un jet d’eau glacé dans toute cette tourmente les feraient réfléchir à deux fois ! Avec des yeux gourmands, presque exorbités, il bondit sur la jeune dresseuse et lui arracha quasiment la baie des doigts, avant de courir un peu plus loin pour l’engloutir. La Skitty l’avait aidée à prendre sa décision, la petite dresseuse ne semblait pas désireuse de le capturer et de toute façon, il n’aurait aucun mal à repousser la sphère. Le fruit était délicieux, Anthere en avait toujours donné à ses compagnons et le Marill les connaissait presque toutes, du moins, les plus communes.

Celui-ci avait une couleur rouge très attirante et son odeur sucrée faisait frétiller ses moustaches. En le rongeant hâtivement, il ardait un œil sur les deux humaines. Quel goût étrange ! Étrange, amère d’abord puis délicieusement sucré après. Tandis qu’il se remplissait la panse, Horizon songeait à ce qu’il devait faire pour se sortir de cette impasse et comment il devrait s’y prendre… Il avait une promesse à accomplir. Plus qu’une promesse, c’était une véritable mission. Il devait retrouver Anthere et tous leurs compagnons, après seulement, ils pourraient partir ensembles et établir leur vie ailleurs. Cette idée fixe, lui fit oublier le reste. Anthere aurait sûrement envie de refaire des compétitions, de faire le tour des arènes. Les arènes ! Tous les dresseurs passaient par les arènes, en particuliers les jeunes dresseurs qui accomplissaient leur voyage initiatique. Or, celle qu’il avait sous les yeux, n’avait-elle pas précisément l’âge de le faire ? Beaucoup de dresseurs se connaissaient grâce aux arènes, peut-être était-ce le cas pour elle ? Horizon remua les oreilles, pensif et se nettoya le museau en se léchant les pattes. Il y pensait intensivement. Fla’or était la ville la plus proche et c’était quasiment un passage obligé dans un voyage…

Même si cela faisait longtemps qu’Anthere y était passé, elle avait battu son Champion, n se souviendrait peut-être d’elle ? Au même moment, la petite dresseuse tendit la main vers lui et lui demanda ce qu’il faisait là. S’il était perdu ? C’est du moins ce qu’il crut comprendre. Elle arborait un immense sourire, il avait déjà vu Anthere sourire comme ça, pas le genre à faire un mauvais tour… Pourtant, il ne se sentait pas totalement à l’aise. Et comment faire comprendre exactement ce qu’il voulait savoir ? Il répondit, prononçant son nom, mais de manière tout à fait claire. Il était seul certes, mais ce n’était que temporaire. Bougeant les pattes vers un compagnon imaginaire, il tentait de faire comprendre son départ, en esquissant quelques pas de côté. Mais le plus dur n’état pas fait, est-ce qu’ils allaient comprendre son explication, pourtant très claire ? On ne pouvait jamais être sûr, les humains avaient toujours besoin de libérer un flot de paroles continu pour se comprendre les uns les autres et encore… Quoique, pas tout le temps. Mais tout en scrutant le visage des deux humains, Horizon songea qu’elles n’avaient peut-être rien compris. Comment allait-il faire ?

_________________


Spoiler:

Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 790

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la piste [AME & Elvira]

Message par Elvira Tertia le Sam 12 Nov 2016 - 22:10



Sur la piste d'un Marill.

Horizon le Mariil et AME

Même si elle ne connaissait pas beaucoup Anna, elle était quand même heureuse de recroiser un visage familier. Elle avait par contre oublié la politesse que faisait la jeune femme en présence des autres, signe d’une noblesse élevée. Il était vrai, qu’à une époque lointaine, elle était dans le même moule, mais elle avait rapidement repris un court plus normal au Dojo. Le respect était une chose importante, mais elle ne vouvoyait presque plus. Par contre, elle était surprise de la raison de sa présence. La rouquine l’imaginait mal en simple coursière de colis.

‘’ Je vais bien et Sören aussi, je l’ai renvoyé à notre campement… L’auberge ? Oui, elle n’est plus très loin par là-bas, un bel endroit. ‘’ Elle étira un sourire en coin devant la question. ‘’ Oui, Axill, il ne portera aucun problème au Marill. Son but n’était pas de l’effrayer, mais je suppose qu’il n’a pas apprécié sa présence. ‘’ Termina-t-elle en soulevant les épaules.

Elle reprit le silence devant les actions suivantes. Cette dernière semblait plus apte qu’elle a ‘’maîtrisé’’ un Pokémon. À force d’observer la boule bleue, elle avait compris qu’il n’était pas complètement sauvage, sinon il aurait pris la fuite rapidement, pourtant, quelque chose le retenait ici. Elle était bien curieuse de savoir ce que c’était. Elle finit par croiser les bras sur sa poitrine, écoutant Anna. La guerrière était un peu amusée de la réaction de la jeune femme et secoua doucement la tête.

‘’ Personnellement, je ne crois pas, mais peut-être que pour lui oui. Je ne côtoie pas les Pokémon sauvages et encore moins ceux des autres, je ne m’occupe que des miens. Je suppose qu’il n’a pas apprécié la manière. ‘’ Souffla-t-elle sans relever le ton sec de la jeune femme.

La guerrière ne comprenait pas totalement la douceur qu’il fallait utiliser. Elle trouvait toute, ces manières superflues et inutiles. Pourquoi ne pas simplement aller droit au but ? Tout ceci ? Le nourrir et ensuite vouloir le caresser. Elle savait que c’était une technique pour le mettre en confiance, mais tout de même.

* Mais quelle perte de temps… * Soufflait Axill toujours vexé.
‘’ Ha… Il est clairement perdu… ‘’ Murmurait-elle doucement pour ne pas déranger les deux autres.
* Perte de temps et d’énergie ! Quittons l’endroit… * Reprit-il.
‘’ Non, une petite distraction ne fera pas de mal et qui sait, peut-être qu’il y a un humain en difficulté ? ‘’
* À quoi bon ? Tu le sauveras et ensuite quoi ? À quoi bon ? * Demandait-il curieux et sarcastique.
‘’ Le karma… ‘’
* Tu crois à ceci ? Pourquoi ? *
‘’ Je suppose que ça va avec mon entraînement et l’éducation de Vito… ‘’
* Cet homme… Je ressens un très grand respect et de la tristesse… *

Ce fut à ce moment que le Marill se mit à bouger, sautant goulûment sur la baie puis s’éloigna un peu. Quelques secondes passèrent et il sembla reprendre du poil de la bête en revenant vers Anna. Elle semblait avoir gagné un peu sa confiance. Elvira était tout de même épatée et surprise de voir qu’un animal pouvait être aussi facilement appâté. Puis il se mit à exécuter des bas dans la neige en faisant des gestes. Bon… Soit la baie avait eu un effet étrange sur lui, ou c’était tout autre chose.

* Il essaie de communiquer… *
‘’ Par Célebi… Je n’ai jamais été bonne dans les charades… Tu pourrais communiquer avec lui. ’’
* Non… Pas après ce qu’il a fait, va falloir qu’il demande pardon ! *
‘’ Ah… Qu’est que j’ai fait pour mériter tout ça. ’’
* Tu as accepté de me prendre avec toi ! *

Elle laissa échapper un faible rire qui secoua un peu ses épaules puis revient sur la jeune femme. Elle observa un peu en silence avant de demander :

‘’ Anna, tu as une idée de ce qu’il a . Son maître est-il en danger ? Il ne doit être bien pas loin s’il est ici… ‘’
Code by Joy

_________________

Elvira Tertia
Anim'
Informations
Nombre de messages : 1003

Fiche de personnage
Points: 10
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la piste [AME & Elvira]

Message par Anthere Osarian le Dim 1 Jan 2017 - 19:27

Au bout d’un moment, Horizon cessa ces gesticulations. Ca ne servait à rien, les deux humains ne comprenaient pas. Découragé, le Marill soupira et se mit à réfléchir ? C’était pourtant très clair… Non ? Malheureusement, il ne parlait pas le langage humain et le comprenait sommairement. Il repensa au Lokhlass de l’Arène, peut-être aurait-il dû lui demander de traduire… Mais avec Akasie, ils étaient certains qu’on les aurait enfermés pour les empêcher de partir. Non, non, il se débrouillerait seul. En dernier recours, il attrapa le ruban de cheveux de sa maitresse, noué autour de sa queue par l’un des Pokémon d’Eeva, changé en demi-humain, cela n’avait pas été bien difficile. C’était un ruban que portait Anthere lorsqu’elle montait Ourasi ou quand elle surveillait les Wattouat, dans les plaines. Avec ça, les humains allaient sûrement comprendre, pas vrai ? Mais Horizon n’eut pas réellement le temps de voir leur réaction. Il se redressa subitement et redressa ses oreilles rondes. On ouïe, extrêmement sensible, lui permit d’entendre des cris. Alors, malgré la neige, il mit dans sa bouche le ruban de cheveux et s’enfuit aussi vite que possible. Évidemment, avec sa petite taille et sa forme ronde, il lui était difficile de se déplacer et sa tentative rapide ressemblait plus à une énorme galère pour avancer.

Agacé de ne pas pouvoir avancer aisément, Horizon se mit à cracher des jets d’eau droit devant lui. Malgré le froid, l’eau fit fondre la neige et dégagea un chemin devant la souris aquatique. Il put se mettre alors à courir sur ses quatre pattes, tout en lançant des jets régulièrement pour ne pas ralentir sa progression. Il s’était beaucoup éloigné des deux femmes, quand il s’arrêta enfin de courir. Il tendit l’oreille et un mouvement dans les feuilles d’un buisson attira son attention. Horizon s’en approcha, avec l’idée saugrenue de peut-être y trouver Anthere. Il voyait dans la neige des traces de pas, des sillons même et le cri qu’il avait entendu était un cri féminin. Comme il n’y pouvait y avoir que sa maitresse au monde… C’était l’évidence même. Le buisson remua, mais ce n’est pas Anthere qui en sortit. Ce n’était même pas un humain. A la place, un Férosinge apparut, l’air revêche et pas franchement sympathique. Il sortit du buisson et lui sauta presque dessus, Horizon fit un bond sur le côté et tomba sur un paquet de neige, lâchant le ruban d’Anthere. Le Férosinge, opportuniste, sauta dessus pour le lui voler.

Ce geste le mit en colère et il lui cracha une gerbe d’eau au visage. Le Férosinge se mit en colère lui aussi et commença à l’attaquer, à coup de Combo-Griffes. Horizon se défendit bien sûr, mais il n’avait jamais été entraîné à se battre et n’était pas vraiment un Pokémon combattif, surtout habitué à la vie tranquille de la ferme. Pokémon rondelet, il n’avait pas eu à se battre depuis qu’il était avec Anthere. En désespoir de cause, il eut tout juste le temps de chiper le ruban et de se rouler en boule, tout en faisant un relatif demi-tour. Il n’était pas facile de se diriger dans cette position, mais il essayait de retrouver la femme et son horrible spectre. Il avait la certitude que si elle n’était pas capable de le comprendre, elle pouvait en tout cas le débarrasser du Férosinge. Il avait sentit l’odeur du sang sur elle, du sang de Pokémon, il ne faisait donc aucun doute qu’elle savait attaquer. Tout en roulant, Horizon se retrouva dans la neige. Pour éviter d’être rattrapé et battu par le singe maboule, il lança de multiples jets d’eau, destinés à faire fondre la neige. Mais il ne savait plus vraiment vers où il se dirigeait, s’il se rapprochait de la femme ou au contraire s’il s’en éloignait ?

En revanche, il était sûr d’entendre les cris frénétique de son ennemi, sur ses talons.

[Elvira, je te laisse juger si Horizon revient vers toi en mode boulet de canon arrosoir ou pas xD

Pour Yugo, nous l'attendons depuis plus d'un mois et malgré un MP envoyé, nous n'avons eu aucun signe de vie, nous continuons donc sans lui... De plus, ce n'est pas la première fois que ça arrive.]

_________________


Spoiler:

Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 790

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la piste [AME & Elvira]

Message par Elvira Tertia le Dim 1 Jan 2017 - 22:12



Sur la piste d'un Marill.

Horizon le Mariil

Maintenant, elle était ennuyée de la situation, Elvira passait une main froide sur sa nuque, grattant un peu son cuir chevelure pour en chasser le frisson qui y montait. Maria n'avait toujours pas répondu que la bête avait pris un bout de tissu qu'il avait eu au bout de la queue. La guerrière n'y avait pas fait attention avant qu'il ne commence à ce dandiner pour le récupérer. Il avait offert toute son attention avant de tendre l'oreille, également alertée par un cri, mais déjà que la Marill tournait les talons dans cette direction. La rouquine laissait un Tkss sonore s'étirer dans l'air, rapidement accompagnée d'un claquement de langue. Il était clair que s'il y avait des problèmes et que le Marill seul ne pourrait pas faire grand-chose.

En moins de cinq secondes, elle s'élançait dans la neige poudreuse, abandonnant Maria et ses Pokémon pour partir à la poursuite d'horizon. Axill soupira, interrogeant ensuite sa maitresse sur leurs actions. Le tout n'était pas particulièrement difficile, sauver la personne en détresse ? Du moins offrir une assistance si elle pouvait être utile. Pendant un instant, elle regrettait de ne pas avoir amené Sören avec elle, mais elle savait qu'elle pouvait compter sur Axill pour avoir de l'aide. Tout en repoussant les branches bases qui voulaient lui fouetter le visage, elle fixait les traces du Marill.

Pourtant, la petite créature lui revient bien plus rapidement qu'elle l'aurait crue. Ils rentrèrent en collision au détour d'un buisson. Comme dans une scène au ralentit, Axill immergeait des vêtements de fourrure dans sa force gazeuse, passant de chaque côté du Marill en boule qui percutait Elvira pour l'apporter avec lui. Le Spectrum qui avait gardé son apparence de Fantominus, sembla exploser au visage du Férosinge en reprenant son apparence originale. Il envoyait une onde de Folie au visage du singe puis enchaîna avec un poing d'ombre pour envoyer valser la bête qui ne s'y attendait pas. Axill tournait rapidement sur lui-même et laissant échapper un rire, avant de se positionner entre le singe maintenant confus et sa maîtresse qui se débattait avec son nouvel ami.

Pour sa part, Elvira avait passé les bras autour du corps bleu du Marill, essayant de ce raccrocher à quelque chose et tout en essayant de l'arrêter en même temps. Sous l'élan du Marill, elle avait roulé deux fois dans la neige, se retrouvant cul par-dessus tête avant de réussir à s'arrêter, recouvert de neige. Elle laissait échapper un juron sous le coup qu'elle avait reçu et sous le rire d'Axill qui trouvait la situation hilarante.

'' Par Arceus... Qu'est-ce que j'ai mérité pour recevoir ceci... ''
* Pas le temps de s'émerveiller Princesse, le singe va finir par revenir à la charge. *
'' Ta qu'à t'occuper de lui pendant que je réussis à me relever. ''

Elle posait les mains sur les Jumelles en réalisant que l'une d'entre elles avait été rejetée du fourreau. Elle finit par repousser le Pokémon bleu et se relever pour observer autour d'elle, à la recherche de sa précieuse lame. Elle finit par la retrouver planter dans la neige, à quelques mètres d'elle. Elle s'élançait brusquement, mais ce mouvement lui valut d'attirer l'attention du singe qui s'élançait sur elle. Il frappait dans le vide tout juste devant elle, pendant qu'elle se jetait vers l'arrière, retournait à sa place au côté du Marill, le cul dans la neige. Axill en profita pour frapper avec au Poing d'Ombre, l'éloignant valser plus loin.

'' Je pensais que tu t'en occupais ! '' S'exclama Elvira en ce redressant.
*À quoi TU pensais de bouger aussi rapidement ! * S'écriait Axill dans sa tête.
'' Et tu oses rouspéter et me crier après ! '' S'exclamait elle
* Je fais ce que je veux ! * Répliquait Axill en roulant des yeux vers le ciel et en récupérant l'attention du singe.

Il envoyait une seconde onde de Folie avant de paralyser la bête avec Léchouille. Le Férosinge grimaçait avant de tomber sur le dos. Axill virevolta dans l'air avant de se tourner vers sa maîtresse visiblement satisfaite. Elvira attrapait de la neige avant de la rouler en boule et la lancer au visage du Spectrum qui ne s'attendait pas à ça. Elle laissa échapper un pfff sonore, le regard rieur et allait récupérer sa jumelle égarée avant de se tourner vers le Marill.

'' Tu vas bien. Axill traduit ! ''

Le Pokémon spectre roulait une nouvelle fois des yeux, s'exclamant à voix haut dans la langue du Marill
Code by Joy

_________________

Elvira Tertia
Anim'
Informations
Nombre de messages : 1003

Fiche de personnage
Points: 10
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la piste [AME & Elvira]

Message par Anthere Osarian le Dim 8 Jan 2017 - 14:49

Lancé dans un mélange entre la Roulade et le Tourniquet, Horizon se demandait comment s’arrêter de tourner quand il heurta quelque chose. Il sentit sa vitesse et sa trajectoire dévier. Il avait perdu de son élan et alla s’écraser dans la neige six mètres plus loin, tournant encore légèrement sur lui-même. Quand il s’arrêta de tourner, il essayait de se mettre debout, mais tomba. Tout autour de lui, la terre tournait horriblement vite et il resta allongé de tout son long, la bouche à moitié ouverte, les yeux absents, avec en prime, le mal de cœur. I poussa un cri pitoyable, mais resta incapable de se relever, sonné. Six mètres en aval, Horizon n’avait même pas aperçu l’humaine qu’il avait renversé en lui rentrant dedans. Quelques pas derrière eux, le Férosinge les chargeait avant de prendre un coup du Pokémon Spectre. Mais c’était mal connaître les Férosinge que de croire qu’il suffisait de quelques coups bien placés. Le singe croisa le regard du spectre. Pour autant le spectre s’éloigna du Pokémon sauvage. A tord ou a raison, le Pokémon n’était pas tout à fait vaincu et le comportement léger du spectre allait peut-être les mettre les l’embarras.

Un peu plus loin, Horizon reprenait peu à peu conscience. Le monde cessait de tourner et il pu enfin se mettre sur ses pattes. Se souvenant alors du danger qui le talonnait, le Marill se retourna. Il y avait bien l’humaine, couverte de neige, l’horrible spectre, mais le Férosinge n’était pas là. Ou bien il avait fait demi-tour, ou bien il avait disparu après avoir tenté de les attaquer. Dans tous les cas, la souris aquatique était soulagée. Dans sa forêt de naissance, il en avait croisé quelques uns de ces Pokémon et il était toujours très difficile de s’en débarrasser… D’ailleurs, tous les Pokémon savaient qu’il valait mieux les éviter. Horizon n’était pas u combattant, il n’avait pas eu le temps de bénéficier de l’entrainement qu’Anthere avait prodigué aux autres, il savait donc bien qu’il ne servait pas à grand-chose dans un affrontement. Il n’était bon que pour la compagnie, mais puisque ce dresseur s’était occupé de ce Férosinge, la question ne se posait plus. Horizon se releva et se tourna dans la direction d’où il venait. Ses oreilles papillonnèrent un instant. Mais il n’entendait plus rien. La fille qui avait crié avait dû partir. Est-ce qu’il aurait vraiment pu s’agi de son propre dresseur ? Il en doutait, mais il aurait aimé en être sûr. En fait, Anthere devait être bien plus loin à l’heure qu’il était.

Horizon vit la dresseuse lancer une boule de neige à son Pokémon, qui se retourna alors vers eux. Cette fois, l’humaine avait l’air beaucoup plus sympathique aux yeux du Marill… Il se sentait beaucoup moins fatigué maintenant, il avait repris quelques forces et la rencontre avec le Férosinge lui avait redonné de la vigueur. Horizon resta plusieurs secondes immobile, à réfléchir, il ne savait pas trop si dans le fond, il pouvait faire confiance à cet humain là. D’un autre côté, il s’était occupé du Férosinge pour lui… Mais quand la dresseuse lui demanda s’il allait bien, il se laissa dire qu’elle n’en avait peut-être pas après lui, comme il avait pu le penser au premier abord. Avec mauvaise grâce, le spectre traduisit ses paroles pour lui. Dans le fond ce n’était pas très utile, généralement les Pokémon comprenaient très bien et il vivait avec Anthere depuis un moment, ce qui lui permettait de plutôt bien comprendre les humains, en général. Bon, il l’avait peut-être jugée un peu hâtivement tout à l’heure, mais pour sa défense, il avait quand même quelques arguments !

Présentant que de retrouver sa maitresse serait bien plus compliqué qu’il ne le pensait au départ, le Marill fini par se décider. Cela ne couterait rien de demander s’il l’avaient vue… Il prit le ruban de cheveux et le présenta, comme s’il s’agissait d’une réelle pièce d’identité qui ne pouvait pas laisser de doute quant à son propriétaire et là-dessus, il expliqua son problème. Il recherchait sa maitresse, dont il avait été séparé après un incident dans un village voisin. Sa maitresse était une jolie jeune femme d’une vingtaine d’années, très sportive, portant de longs cheveux, avec un air de jolie paysanne. Dans sa description évidemment, Horizon ne voyait que l’essentiel et ce qu’il connaissait d’Anthere. Il y avait peu de chance qu’on fasse la relation entre sa description et ce à quoi ressemblait réellement la jeune femme depuis des mois, à savoir, une personne souffrant e la faim à long terme, le visage sans doute un peu creusé et fatigué, malgré le beau costume qu’elle avait revêtu le jour de sa disparition et qui ne laissait pas du tout deviner qu’elle vivait dans une ferme. Ce jour-là, on lui avait fait porter la seule tenue d’apparat qu’il lui restait. Avec un intérêt marqué, il attendait la réponse de l’humaine. Est-ce qu’il était possible qu’Anthere ait été aperçu ? Il ajouta qu’il se dirigeait vers Comodo, presque certain qu’elle pouvait s’y trouver.

_________________


Spoiler:

Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 790

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la piste [AME & Elvira]

Message par Elvira Tertia le Sam 14 Jan 2017 - 15:42



Sur la piste d'un Marill.

Horizon le Mariil


Pendant qu'Axill et le Marill discutaient, Elvira vient observer autour d'eux. Elle ne comprenait pas encore très bien les signes et le langage Pokémon. Du plus loin qu'elle se rappelait, Axill lui avait toujours parlé de manière télépathique et pour Sören, elle le connaissait depuis si longtemps qu'elle avait appris à le comprendre sur le langage corporel, elle doutait qu'il puisse s'exprimer ''normalement ". Il présentait une profonde cicatrice au niveau de la gorge et elle l'avait toujours entendu pousser un cri pour s'exprimer en temps de combat. Sinon il avait toujours été du type silencieux. Pour ce qui était du Monorpale, elle ignorait encore son existence. Sinon dans sa jeunesse, elle n'avait jamais liée de lien avec d'autre Pokémon, la maison avait été très peu peuplée par cette espèce et Maître Vito n'avait jamais démontré l'envie de s'attacher aux Pokémon. Il n'avait jamais refusé la présence des Pokémon pour ses disciples, mais ne les avait jamais entraînée, elle avait été la seule à qui il avait pris la peine de le faire.

* Elvira ? *
‘’ Oui Axill. ‘’
* Il comprend la langue humaine, alors tu peux lui parler normalement. Mais il semblerait qu’il cherche sa maîtresse. Une fille de ton âge à l’allure de paysanne joviale aux longs cheveux bruns… J’ai trouvé une image mentale d’elle, un souvenir de la dernière fois qu’il la vue, mais elle ne correspond à rien… *
‘’ Envoie-moi l’image… ‘’
* Si tu veux. *

Même après avoir reçu l'image mentale, Elvira ne retrouva aucune femme qui pouvait si rapprocher. Il y avait peut-être Clara de Comodo, mais en même temps, l'image ne fonctionnait pas. Elle ferma les yeux quelques secondes, réfléchissant à son problème. Le Marill n'avait aucune idée de l'endroit de sa maîtresse et tout ce qu'il faisait pour le moment, était d'aller dans une direction, elle trouva sa situation déprimante. Il fallait avoir un énorme courage pour marcher dans une direction sans le moindre indice. Elle ressentit une pointe de tristesse pour le Marill, elle essayait de se mettre dans sa peau. Comment se sentirait elle si elle venait à perdre quelqu'un de proche ? Comme Sören ou même Axill ? Aurait elle la force à partir à leur recherche ? Oui elle l'avait elle savait qu'elle en deviendrait folle, qu'elle se rendrait malade pour simplement trouver une petite piste sur eux...

‘’ Je suis désolée… Je n’ai croisé personne qui a cette description. ‘’ Dit-elle en tendant la main vers le ruban.

Elle caressa délicatement le tissu en y cherchant un signe quelconque, peut-être qu'un nom aurait pu y être marqué. Pourtant, au premier coup d'œil, elle ne trouva rien. Elle l'observait quand Axill lui avait appris qu'il désirait se rendre à Comodo. C'était un bon point de départ, elle avait réalisé que la ville était assez populaire en tourisme. Les voyageurs avaient tendance à s'arrêter pour prendre du repos et se rafraîchir un peu. Même elle si était retrouvée par erreur. Une jeune femme lui avait indiqué la mauvaise direction, elle ignorait si elle devait lui en vouloir ou la remercie de lui avoir permis de décompresser le temps d'une nuit.

'' Comodo est assez populaire, je suppose que ça pourrait être un bon point de départ pour la continuité de ta recherche... J'arrive de Comodo et personne ne ressemblait à cette description à ce moment-là, sinon aurais-tu un nom à m'offrir ou une autre information plus particulière? Elle a disparue depuis combien de temps ? Peut-être qu'elle a changé depuis le temps. '' Souligna doucement Elvira.
Code by Joy

_________________

Elvira Tertia
Anim'
Informations
Nombre de messages : 1003

Fiche de personnage
Points: 10
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la piste [AME & Elvira]

Message par Anthere Osarian le Mer 18 Jan 2017 - 14:19


L’humaine prit le ruban d’Anthere. Pour sa part, Horizon ne s’était pas demandé s’il aurait le courage d’affronter les probables difficultés qui l’attendrait. Il y en aurait, c’était sûr, mais que pouvait-il faire d‘autre ? Il n’était pas le seul dans une situation précaire, que deviendraient tous ses amis si on ne les retrouvait pas ? Évidemment, ils pouvaient retourner à l’état sauvage mais… Persik, Ourasi, Akasie, Quidam, Khan et lui-même avaient décidé de la rejoindre, chacun à sa façon. Persik, alors Tylton l’avait choisie en particulier, tout comme Khan. Quidam et lui avaient passé une sorte d’accord. Ourasi s’tait laissé convaincre, mais pas sans opposer un peu de résistance (et Quidam aussi d’ailleurs), mais le pire était pour Mesmer, elle était née dans les bras d’Anthere et ne connaissait pas du tout la vie sauvage. Sur leur petite équipe, il ne voyait pas Persik, Ourasi et Quidam s’adapter à un autre dresseur… Où qu’il soit, le Marill était certain que l’Altaria était très capable de se débrouiller seul, mais Ourasi et Quidam avec d’autres humains ? Il présageait surtout beaucoup de problèmes graves pour les malheureux élus. De toute façon, aucun d’eux ne voulaient d’un autre dresseur…

Pour leur éviter de finir mal et aussi parce que lui et Akasie étaient inquiets pour Anthere, il se lançait à sa poursuite avec les maigres indices dont il disposait. Mais maintenant qu’il voyait avec quelle difficulté il se déplaçait depuis quelques jours, Horizon commençait à prendre conscience qu’il en aurait pour des mois… En restant optimiste ! Ne partait-il pas pour une quête de plusieurs années ? Que deviendrait ses amis pendant tout ce temps ? Avec de la chance, c’était surtout les conditions climatique du pôle nord qui lui causait des soucis. Horizon regarda tour à tour le Spectrum et son humaine. Elle avait l’air de rassembler ses souvenirs. Vu le temps qu’elle y mettait, le Marill pensa alors qu’elle ne la connaissait pas ou plus simplement, qu’elle ne se souvenait pas d’elle. Ça ne l’arrangeait pas… Les humains n’avaient pas très bonne mémoire, il aurait dû y penser… Elle lui confirma ses doutes et il poussa un soupir. La partie n’était pas gagnée… Il aurait préféré une meilleure nouvelle, mais dans le fond, cela ne changeait pas tellement ses plans. Il irait tout de même à Comodo et devrait réussir à prendre un bateau pour Nalcia. C’était ce qu’avait pensé faire Anthere, du moins, ce qu’elle avait laissé pensé qu’elle ferait…

L’humaine venait de Comodo. Dommage, elle aurait pu l’y emmener si elle partait dans cette direction, mais elle en venait. Il n’avait pas de chance ! Pour toute information supplémentaire, Horizon indiqua le prénom de sa maitresse, Anthere et qu’elle était Dresseur, possédant trois Badges d’Arène. Mais c’était bien tout ce qu’il avait d’utile… Pour le reste… La notion du temps était surtout quelque chose d’humain à vrai dire. En tout cas, cela faisait longtemps, très longtemps. Beaucoup de jours s’étaient écoulés et pour autant qu’il s’en souvienne, plusieurs pleine lune… Une réponse qui n’aiderait en rien bien sûr, la piste n’était plus fraîche depuis longtemps, malgré toute la neige et le froid de Mizuhan. Mais peu importe, Horizon savait deux choses, Anthere serait attirée par cette étrange histoire dont une partie se passait (se passerait ou était passée ? Il n’était pas certain d’avoir tout compris) à Nalcia et qu’elle cherchait jusqu’à l’an passé, les Badges d’Arène. Si c’était nécessaire, il ferait toutes les Arènes et défierait tous les champions pour la retrouver !

Il prit cette décision (hasardeuse), quand un bruit lointain lui parvint. Horizon papillonna des oreilles, son ouïe fine venait de repérer quelque chose de pas très encourageant. Il entendait une série de cris et de grognements, qu’il reconnut après quelques instants. Si c’était possible, le Marill blémit. Il s’immobilisa et le doute se peignit sur son visage rond. Le Férosinge… Horizon se retourna et fit quelques pas en arrière, faisant mine de s’enfuir. Derrière lui, trois boules blanches leur fonçaient dessus. Trois énormes boules blanches, Horizon devina sans mal que loin de le mettre K.O, les coups que le Spectrum lui avaient infligés l’avaient tout juste aidé à évoluer… Et le décider à ramener deux de ses copains. Ils allaient se retrouver truffe à truffe avec des Colosinge. Le Marill en serait devenu tout blanc. Qu’est-ce qu’ils pourraient bien faire face à trois Colosinge ? Et les singes ne les laisseraient pas tranquilles, il en était certains, ils étaient bien trop bagarreurs pour cela !

_________________


Spoiler:

Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 790

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la piste [AME & Elvira]

Message par PNJ le Jeu 19 Jan 2017 - 11:14

[ Message d’intervention du PNJ suite à la demande d'Elvira ici ]

À l'écart du combat qui semblait se profiler entre un Marill et trois Colossinge, les Pokémon sauvages menaient leur vie dans les Terres Enneigées.

Un groupe de Keunotor se préparait pour l'hiver en taillant des troncs d'arbre pour s'en faire un abri. Deux Malosse couraient et jouaient à se battre, sous l'oeil scrutateur de leur mère. Un Polarhume s'amusait avec un tas de neige.

En somme, rien d'inhabituel.

[Il n'y avait aucun nouveau Pokémon à trouver aux Terres Enneigées.]

_________________

PNJ
Informations
Nombre de messages : 886

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la piste [AME & Elvira]

Message par Elvira Tertia le Ven 20 Jan 2017 - 22:21



Sur la piste d'un Marill.

Horizon le Mariil

Elvira se sentait tout de même embêtée par les évènements. Elle aurait apprécié d'offrir une plus grande aide au Marill, mais malheureusement, c'était tel qu'une aiguille dans une botte de foin. Elle ne connaissait aucunement la jeune femme qu'il avait décrite et le nom qu'il avait offert lui était encore plus inconnu. Anthère... C'était un beau nom, elle le garderait en mémoire. Elle était dresseuse qui semblait faire le tour des arènes pour y récolter les badges, mais à ce qu'elle comprenait, tout le datait un peu, alors elle pouvait très bien avoir changé un peu physiquement. Tout en passant une main sur sa nuque, jouant un peu distraitement dans sa chevelure auburn, elle soupira un peu. Elle ne pouvait... Rien faire. Elle pouvait bien sûr garder un oeil alerte sur la présence de la jeune femme, si elle la croisait, elle pouvait toujours lui dire qu'elle avait croisé l'un de ces Pokémon, mais rien de plus... Elle ne connaissait pas cette femme et encore moins le Marill personnellement. Elle ressentait un peu de sympathie pour la pauvre bête, mais sans plus.

Pourtant, en regardant Horizon, elle s'imaginait dans sa situation. Comment réagirait-elle si elle venait à perdre Sören ou même Axill ? Même si Axill avait rejoint l'équipe, il a quelques mois, elle tenait énormément à lui, il était devenu l'un de ses piliers. Il avait pris une place aussi importante que Sören.

* Tu t'en sortirais sans moi, j'en suis sûr... *

Un léger sourire s'étira au coin de ses lèvres, pourtant, c'était une faible ombre qui traversait son regard. Toujours pensive, elle refermait les doigts sur le ruban, il offrait peu d'indices sur la quête qu'il s'était donnée. N'était-elle pas trop grande pour ces si petites jambes ? Elle aurait pu en rire si elle n'avait pas eu les idées si sombres. Elle pouvait retourner à Comodo. L'escorter jusqu'à sa destination. Mais elle doutait fortement que ça ne servît à rien de revenir sur ses pas et surtout, elle n'allait pas commencer à vagabonder les terres dans " l'espoir " de trouver quelqu'un qu'elle ne connaissait même pas. Malheureusement, Elvira était un personnage quelque peu renfermé et solitaire, sans oublier qu'elle ne donnait jamais de sa personne sans une très bonne raison et en ce moment, elle n'en voyait aucune.

Elle allait lui redonner son ruban quant à son tour, elle se figeait. Avait-elle bien entendu ? L'expression d'horizon semblait plus ou moins confirmée ses craintes, mais elle ne possédait pas une ouïe sur humaine et encore moins une connaissance experte sur les cris des Pokémon. Immédiatement, elle regarda autour d'elle à la recherche des Colossinges. Il allait être compliqué de les combattre, l'un de ces monstres était désagréable, alors trois...

Ce qui la chicotait encore plus c'était que Sören était absent, il était son Pokémon le plus fort. Elle avait bien Axill qui se débrouillait très bien et le Marill, mais elle le voyait presque devenir aussi blanche que la neige. Elle n'était pas sûre de pouvoir compter sur son aide avec les Colossinges. Axill se rapprocha immédiatement d'elle, l'enveloppant quelque peu dans une trainée de fumée violacée et à son tour, cherchait d'où viennent les cris. Quand la guerrière tira les Jumelles de leurs fourreaux, Axill prenait cet instant pour venir ce camouflé dans son manteau, il pourrait toujours utiliser une attaque surprise pour surprendre les ennemis.

'' Axill, contact Sören, nous allons avoir besoin de lui... ''
* Je vais faire de mon mieux... *

Elle frotta ensuite les lames des Jumelles l'une contre l'autre, laissant le son de l'acier résonner dans l'air... Il ne servait à rien de courir, de toute façon, elle ne serait jamais assez rapide pour les distancer. Elle pouvait par contre gagner un peu de temps pour que Sören les rejoindre, elle jeta un coup d'oeil à Horizon.

'' Tu es prêt ? ''
Code by Joy

_________________

Elvira Tertia
Anim'
Informations
Nombre de messages : 1003

Fiche de personnage
Points: 10
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la piste [AME & Elvira]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum