[ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Crash Me [Prayasi, Kaï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Crash Me [Prayasi, Kaï]

Message par Abigaël d'Alma le Ven 14 Mar 2014 - 18:11

On oubliera... Ceux qui ne comprennent pas.

C’était avec cette devise en tête qu’Abigaël avait quitté Seian, sur le dos de son gros scorpion, après avoir fait son rapport. En effet, si elle avait pu trouver la météorite la plus proche d’elle, qu’elle avait signalée dès son retour dans la capitale de Terros, non seulement elle n’avait eu aucune récompense (reward ? Mon c*l ouais ! Sales menteurs de politiques...), mais elle était également rentrée bredouille de sa chasse aux indices concernant son père. Oh, ce n’était pas faute d’avoir insisté pour avoir des informations auprès de tous ceux qui ressemblaient de près ou de loin à des voyageurs... Elle avait même harcelé tous les gens qui, harassés, étaient revenus d’expédition ou de mission afin de protéger les villages voisins ou les postes avancés des frontières. Mais elle n’avait eu que des « pas le temps pour ça », « pousse-toi gamine, j’ai un rapport à rendre » et autres « mais je le connais pas moi, ton père, fous-moi la paix ! » en guise de réponse à ses interrogations tantôt abruptes, tantôt polies, tantôt, étonnamment, quasi suppliantes. Dépitée, elle avait appris que des soldats avaient été envoyés en renforts pour aider le pays allié et, mue par un instinct bestial et primaire, elle avait pris la direction de Flamen, dans l’espoir d’y revoir, enfin, son père. Elle n’avait croisé que brièvement Anthère, qui avait reçu un courrier apparemment important, puisque la mystique de l’Eau, après une explication vague et sommaire (« affaires familiales »), avait quitté la ville. Ne cherchant pas à la retenir davantage, Abby avait simplement haussé les épaules, avant de se reconcentrer sur ses propres objectifs.

« Avance, bordel. »

Totalement crevé, le scorpide violet se laissa tomber sur le sol, provoquant chez Abby une réaction de colère, d’agacement et de lassitude qui se manifesta par un chapelet d’insultes et de jurons qui auraient fait pâlir d’envie le plus bourré des rustres de Tarouga.  Bon, ça faisait quand même trois jours qu’elles étaient partie de Seian, avec peu de pauses, mais quand même, sérieux quoi ! Monture de guerre, tu parles... En rappelant Sasori, elle maugréa, boudeuse, forcée de finir le chemin vers Omatsu à pied.

Un peu plus loin, derrière, ses autres Pokémon la regardaient, décontenancés, luttant malgré tout pour soutenir le rythme imposé par la patronne. Uramu, que des mois, voire des années de vie à la dure avaient renforcé à l’extrême, avait carrément choisi de passer en mode « boule de bowling » afin de la suivre, sans desserrer les crocs, tandis que tout près, Sennen, l’Onix kaki, trouait les plaines du pays du Feu à grands renforts de Tunnel pour aller plus vite, transportant sans mal l’Abo bien trop petite pour rivaliser avec son copain serpent de pierre à la course –ou à quoi que ce soit, d’ailleurs. Gyorai, la sale poiscaille, était comme bien souvent enfermée dans sa sphère, quand son copain Hagane ne la portait pas... Et pour l’heure, le ninja rouge, loin de faire son beau gosse, comme il en avait l’habitude, était totalement HS dans sa Ball. Il fallait dire que rencontrer de plein fouet un caillou venu de l’espace après une magnifique chute libre consécutive à un coup de claymore dans la pêche, ça faisait rarement du bien.

Il fallut encore plusieurs heures de marche à la jeune noble pour apercevoir les contours de la capitale du pays des Flammes. D’ailleurs, de la fumée s’élevait en panaches nombreux et serrés, en provenance de nombreux quartiers de la cité pourtant réputée pour être l’une des forteresses les plus difficiles à faire tomber dans le pays, voire dans le continent...

« Bon, ça a pas l’air d’être la joie, ici non plus... Mais qu’est-ce qu’ils foutent ? Je croyais que des compatriotes avaient été envoyés pour défendre la citadelle... Bande d’incapables. Allez, on se magne et on y va. »

Au moins, même dans le chaos et l’Apocalypse, la patronne était toujours d’humeur égale, c’est-à-dire de mauvais poil. En se hissant sur le crâne de son Onix kaki, elle scruta l’horizon, avant de s’apercevoir que du haut des murailles, des corps tombaient hors de la ville, certains déjà sans vie, d’autres, moins chanceux, toujours bien animés et vivants, et les yeux fauves de la Terrosienne croisèrent le regard d’une victime, qui mourut écrasée au pied du mur, avec une expression de pure terreur sur le visage. Mais un peu plus loin, Abigaël vit une scène plus étrange encore : une femme, qui reculait lentement, dos au précipice, fixait quelque chose devant elle, horrifiée... Et en constatant qu’elle était totalement acculée, elle se laissa tout simplement tomber dans le vide. De là où elle était, la guerrière put entendre ses derniers mots : « plus rien ne nous arrivera ». Étrangement, ces paroles laissèrent une sensation de manque à la jeune femme, qui fut ramenée à la réalité par une secousse. Se cramponnant à l’excroissance dominant la tête de son Pokémon, elle constata que de nombreux hommes, dans l’enceinte de la citadelle, tentaient de contenir la puissance d’un Tyranocif monstrueux, qui les envoyait valser par dizaines à grands renforts de tremblements de terre.

« Emmène-moi à l’intérieur. »

Alors que Kuchimi s’enroulait à toute vitesse autour de la taille de la patronne pour ne pas la perdre de vue, Uramu, lui, s’efforçait d’escalader le reptile de pierre pour rattraper Abby qui, d’un bond, avait mis pied à terre, aux côtés de son Onix aux couleurs bizarres, qui avait escaladé les murailles. En avisant la panique qui régnait dans la capitale, la fille du Duc, d’un geste vif et agile, saisit l’énorme claymore attachée dans son dos, empoigna la garde de l’arme et brandit sa lame avec autant de facilité que si elle avait tenu un jouet. Le sang chaud, elle fit sa première victime avec un Galifeu aliéné qui passait un peu trop près, et qui avait voulu lui cracher une gerbe de flammes à la figure.

« Tiens, voilà du poulet ! Vous êtes prêts les copains ? Pas de quartier ! »

Disposés à en découdre et plus remontés que jamais, les Pokémon de la Dream Team d’Abby se mirent en position, en cercle, autour de leur patronne, et ils entrèrent dans le bal mortel, à leur tour, en se jetant sur toutes les créatures folles, mutées ou bizarres qui leur paraissaient louches ou ailleurs. Après sa longue quête pour retrouver Père, un peu d’activité et d’action ne faisait pas de mal à la jeune noble, qui ne se sentait bien que sur un champ de bataille. Avec un sourire sardonique, la poupée du Duc enfonça sa lame dans le cœur d’un pauvre Charmina complètement débile qui était venu s’empaler sur son épée titanesque.


[Voilà, entrée en matière un peu (beaucoup) sanglante, histoire qu’on soit dans l’ambiance directement. Je vous laisse voir entre vous pour parler des Amplificateurs et de la protection dont ils doivent bénéficier. J’espère que ça vous va !]

_________________
† Cœur de soldat †† Beauty of the Beast †

0 RP - 0 mission - 1 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Abigaël d'Alma
Informations
Nombre de messages : 153

Fiche de personnage
Points: 54
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Crash Me [Prayasi, Kaï]

Message par Prayasi Gunaguna le Jeu 3 Avr 2014 - 1:31

Décidément, Prayasi n’avait pas choisi le chemin le plus court pour rejoindre Tarouga…

Alors qu’elle était partie de Cosmo Canyon, et qu’il ne lui suffisait donc plus qu’à prendre plein Est à travers les montagnes, elle s’était subitement plainte que le chemin devenait trop escarpé, trop dur, trop n’importe quoi pour continuer. Aussi, ils avaient rebroussé chemin, perdant de nombreux jours de voyage… Pour contourner les Monts Efferos.
Sauf que la gamine au corps d’adulte n’avait pas voulu longer la chaîne en passant par le désert, trop chaud à son goût. Pourtant, cette région limitrophe, certes aux températures plus élevées qu’en plaine, était largement supportable, puisqu’elle bénéficiait encore des courants d’air frais qui descendaient des sommets… Mais Prayasi était ainsi, capricieuse pour un rien. Ils avaient donc dû revenir encore plus en arrière, pour passer par la région centrale de Flamen, davantage au goût de mademoiselle.

C’est ainsi que le duo se retrouva à Omatsu, somptueuse capitale de la nation du feu, au grand soulagement du caneton ardent. Il espérait, en effet, qu’ils cesseraient enfin de faire des allers-retours inutiles. Parce que bon, traverser Flamen en long, en large et en travers, ça commençait à le fatiguer sérieusement. D’autant plus que sa dresseuse avait plus d’une fois mis sa patience à rude épreuve, en ajoutant des détours ou des arrêts au gré de ses envies… Ce qui, bien souvent, s’était soldé par lui venant la tirer d’affaire.

Kôyalâ fut interpelé par les marques de destruction présentées par la ville, lorsqu’ils franchirent ses murs. Etrange, ils n’avaient pourtant pas eu vent d’une quelconque guerre entre les alliances, ou encore d’affrontements entre de potentielles factions militaires du pays… En revanche, il se souvint avoir entendu des rumeurs, au cours de leur marche, au sujet de Pokémon devenus subitement fous, se retournant même contre leur dresseur. Si tout ceci était fondé, alors ils feraient peut-être mieux de ne pas rester dans les parages, finalement…

Mais, alors que le jeune Magby voulut faire part du danger à la gamine dans un corps d’adulte, celle-ci le traîna de ruelles en ruelles, s’arrêtant devant diverses boutiques de bijoux, vêtements et autres babioles, ses yeux pétillants d’envie à chaque objet. Elle les aurait bien
empruntés à ces marchands, mais elle était trop fatiguée par le voyage qu’ils venaient de faire. Et puis, il n’y avait pas vraiment assez de monde pour faire ça sans que les vendeurs ne s’en aperçoivent… Mais cette absence inhabituelle de foule, pour une ville avec une telle population, ne vint pas la perturber plus que cela.
Aussi, elle poursuivit sa route à la recherche d’une auberge, sans vraiment remarquer l’agitation de son partenaire à plumes vermeilles, et encore moins les gestes qu’il faisait pour attirer désespérément son attention. Par ailleurs, il abandonna bien vite en se passant une patte sur le visage lorsqu’elle régla d’avance une chambre pour la nuit, avec un argent
emprunté, lui aussi, à un passant dans la rue.

« Roh, mais qu’est-ce que t’as à faire la tête depuis tout à l’heure ! » S’exclama-t-elle une fois couchée dans le lit.

Kôyalâ, assis les bras croisés sur le drap, lui jeta un regard las avant de pousser un soupir. Bon, quand il faisait cette tête-là, c’était même pas la peine d’essayer de discuter avec lui.
En haussant les épaules, la jeune femme immature ferma les yeux, sombrant doucement dans le royaume de la Dame au Croissant de Lune.


***

Prayasi ne se réveilla que plusieurs heures plus tard, en s’étirant comme un chat. La vue encore un peu troublée, elle remarqua tout de même l’état angoissé dans lequel était son ami enflammé, qui regardait par la fenêtre.

« Alors, la vue est belle ? » Lui demanda-t-elle en tirant la langue.

Ignorant son absence de réponse et le regard alerté qu’il lui lançait, elle sauta hors du lit, et descendit dans la salle principale.

Cependant, arrivée sur la dernière marche de l’escalier, elle pencha la tête sur le côté, intriguée.


« Ben… Ils sont passés où, tous les gens ? »


[Désolée pour le temps que ça m’a pris ><]
avatar
Prayasi Gunaguna
Informations
Nombre de messages : 71

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Crash Me [Prayasi, Kaï]

Message par Kaï Ignis le Lun 14 Avr 2014 - 16:32

Spoiler:
(J'ai eu un peu de mal avec vos postes, car dans celui de Abigaël, j'ai l'impression que la ville entière est un champ de bataille et dans celui de Prayasi, seule une partie est touchée tandis que l'autre reste calme. Donc si il y a des incohérences, MP ^^. Au passage, je m'excuse pour l'attente, j'ai d'énorme problème avec mon FAI à l'appartement ...)

C'est dans l'adversité que l'on reconnaît ses alliés et ennemis

C'était une bien triste situation pour la paisible capital d'Omatsu, à croire que malheur ne cessait de s'abattre sur elle ces derniers temps. Les rumeurs s'étaient répandue comme une traînée de poudre, et peu de temps après, les pokemons fous avaient fait leurs apparition, causant grabuge et mort sur leurs passages.

Le plus intrigant était ces fameuses météorite, porteur de ce mal et dont aucun humain ne connaissait de solution pour endiguer le fléau. La force brute n'avait pas suffit et le chaos s'intensifiait de plus en plus.

La capital du feu n'avait pas échappé à la règle et malgré la réputation de la citée imprenable, lorsque l'ennemi frappait de l'intérieur, même les plus gros murs ne pouvaient vous protéger de cela.
Kai avait depuis longtemps rejoint l'armée, pour l'honneur et le plaisir de sa famille, afin d'accentuer leur pouvoir et influence.

Sa mission n'était que des plus basiques, secourir et sécuriser un maximum de civil en attendant que la situation se règle. Car, d'après des informations dont le corps armée avait tenu secret l'identité de la personne ayant dévoilé ces fait, les amplificateurs étaient la clé de la solution.

Un groupe était donc chargé de protéger l'amplificateur et de l'amener jusqu'à une des météorite, afin de canaliser l'énergie et la sceller pour un moment. En soit, Kaï s'en fichait bien de n'avoir été dans ce groupe, sachant fort bien qu'il n'avait pas encore de rang ou de grade, et qu'il préférait largement de loin à protéger les innocents.

Pourtant, n'ayant jamais fait la guerre, il découvrit donc pour la première fois l'horreur du champ de bataille. Ce n'était pas comme dans les livres et rien ne pouvait préparer à vivre ce genre de situation, pas même les plus grands discours ou belles histoires.

Des personnes s'étaient faites tué par leurs compagnon de toujours, ne voulant se battre au nom des souvenirs, ils en avaient payé le prix de leurs vies. Le jeune flamenois avait le cœur brisé devant ce genre de spectacle, ou même lui savait qu'il n'oserait jamais attaquer son pokemon, même si ce dernier devenait fou.

Le samouraï avait donc commencé sa mission, avec cet espoir que l'amplificateur terminerait rapidement la sienne. Hélas, tout se ne passe comme prévu et le samourai avait à peine commencer à escorter les civils qu'on le rappelait déjà en renfort pour aller sauver l'amplificateur.

L'escorte s'était fait décimé par les pokemons fous et l'amplificateur avait eu le temps de se cacher, bien qu'il était à présent seul. Il fallait à présent le retrouver et l'amener au plus vite à la météorite, bien que ce serait une autre pair de manche !

Heureusement qu'il avait un caninos avec lui, car Kaï aurait passer des heures à retrouver l'amplificateur, bien que cela aurait été une grosse perte de temps. Se frayant un passage comme il pouvait, ses pas l'avaient mené vers les remparts, ou un drôle de spectacle l'attendait …

Une étrange femme, tenant une épée démesurée prenait un malin plaisir à découper tout ce qui passait à sa portée. Et son étrange team de pokemon l'aidait bien dans cette tâche. Le jeune noble ne l'avait jamais vu dans la cité et encore moins à l'armée, elle n'était pas d'ici.

Néanmoins, ce n'était pas l'heure pour se genre de question, car un Tyranocif se rapprochait dangereusement de la position de la jeune femme, et il semblait assez puissant vu comment il avait rapidement éliminer ses opposants avec une facilité déconcertante.

D'un mouvement vif, l'épée serpent du samouraî s'étira pour aller trancher un pokemon fou qui était sur son passage, courant pour se rapprocher de cette étrange femme bien qu'il garda ses distances, ne sachant trop si elle était dans son camp ou pas. Un jeune caninos suivait comme une ombre son maître, mais ne prenait pas part au combat.


- Je ne sais pas qui tu es mais tout aide est la bienvenue

Il avait assez haussé la voix pour se faire entendre, et ainsi avoir peut-être une réponse claire sur les intentions de la demoiselle. Bien qu'il devait se dépêcher de retrouver l'amplificateur.

Spoiler:
[Je propose, au vu de la répartition de chacun, que l'amplificateur se soit caché dans l'auberge ou est Prayasi. Et qu'il lui propose de nous rejoindre. Une idée comme ça car je ne me rappelle plus si vous vous étiez déjà chargé du PNJ ou pas]
avatar
Kaï Ignis
Informations
Nombre de messages : 29

Fiche de personnage
Points: 61
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Crash Me [Prayasi, Kaï]

Message par Abigaël d'Alma le Lun 28 Avr 2014 - 18:57

Dans son élément, Abigaël s’épanouissait totalement, ne se sentant réellement bien que sur un champ de bataille. Elle découpait à peu près tout ce qui passait près d’elle, laissant la noire énergie qui l’habitait l’envahir peu à peu en se réveillant d’une torpeur bien trop longue et profonde à son goût... Vibrant sur sa poitrine, Kurux, la croix sombre qu’elle portait en pendentif, devenait plus ténébreuse à chaque victime que sa maîtresse faisait... Mais ce n’était pas tout. Désormais, ceux qui tombaient sous les coups des Pokémon de la jeune femme participaient aussi à l’évolution funeste de l’item, signe que le lien qui maintenait l’équipe de la Terrosienne s’était encore renforcé. Déjà que la guerrière était une tueuse en puissance... Ce qui servait ses desseins n’était que ruine pour ses adversaires.

Quand un homme à la chevelure de feu s’approcha d’elle, Abby plongea ses yeux fauves dans son regard, avant de lancer :

« Abigaël d’Alma. Je viens faire le travail que mes empotés de compatriotes sont incapables de finir correctement. »

Tout près d’elle, le Drackhaus lâcha un soupir, toujours aussi blasé par la délicatesse de la patronne. Il s’apprêtait à donner un Coud’Boule à un Bulbizarre énervé quand il se figea, pétrifié par le Tyranocif monstrueux et débordant d’une puissance qui n’augurait rien de bon. Sentant l’angoisse d’Uramu, Abby suivit son regard et esquissa un sourire carnassier... Avant de s’arrêter à son tour.

« C’est Titan... »

L’expression de la jeune femme changea du tout au tout : de féroce et déterminée, elle devint celle d’une fille perdue et abasourdie, qui ne croyait pas vraiment à ce qu’elle voyait. Elle avait passé tant de temps à chercher son père, et voilà qu’enfin, un indice s’offrait à elle comme sur un plateau ! La bête arborait en effet des yeux vairons : son œil gauche était d’un rouge flamboyant, tandis que le droit était d’un bleu profond. La folie qui le hantait renforçait l’impression d’instabilité qu’il dégageait déjà en permanence, mais cela n’empêcha pas Abigaël de se jeter dessus malgré tout. Un cri de pure frayeur retentit alors, lorsque le Drackhaus, qui détestait sa patronne tout autant qu’il l’admirait, vit la Terrosienne voler après un coup de patte monumental de la créature verte.

« Bel arrêt. »

Fort heureusement pour la jeune noble, son Onix kaki venait de la réceptionner dans sa mâchoire de pierre, lui occasionnant de jolis bleus, mais lui évitant sans doute des fractures et des blessures bien plus graves. Quand elle se dégagea et bondit pour regagner le sol, elle vit le Pokémon de son père s’éloigner et l’ignorer, ce qui la mit dans une rogne terrible – enfin, elle était déjà énervée, mais là, c’était encore pire.

« Titan ! Putain, reviens ! Où est Père ? »

Sans prendre la peine d’expliquer à son allié qu’elle connaissait leur agresseur, elle se lança à sa poursuite, ses Pokémon sur les talons. Il n’avait qu’à se servir de sa matière grise pour en déduire que c’était le Pokémon de son père, voilà tout ! Au passage, elle coupa proprement en deux un Carabaffe un peu trop belliqueux, assomma du plat de l’épée un Malosse agressif et manqua d’ôter un bras à un civil en le sauvant des assauts d’un Kangourex dopé à l’herbe à kangourou. Mais elle parvint à suivre Titan, qui avait cessé de bouger pour se pencher sur un bâtiment visiblement super intéressant, et elle le fixa un instant, pas certaine de savoir pourquoi il ne bougeait plus...

« Bah quoi ? T’as un petit creux ? »

Le monstre renifla la construction devant lui à plusieurs reprises (l’auberge, d’où la remarque d’Abby), poussa un grognement qui ébranla le sol et les bâtisses dans un large rayon, puis donna un coup de queue hérissée de pointes dans le tas, ouvrant un trou béant dans la grande et belle auberge de la capitale de Flamen... Pas le moins du monde attristée par la destruction, la Terrosienne resta perplexe devant son geste, avant d’apercevoir un homme absolument terrifié, mais miraculeusement indemne, qui suait à grosses gouttes pour canaliser son pouvoir sur un caillou. Pensant d’abord que ce pauvre type avait une case en moins (il y avait juste un gros moche en train de tout casser devant lui, en fait), la fille du Duc reconnut alors la pierre, enfin, le type de pierre qui suscitait toute l’attention de l’Amplificateur. Un caillou était un caillou, mais là, c’était une sorte de caillou bien à part, qui ressemblait méchamment à la météorite qu’Abby et ses Pokémon avaient trouvée à Terros. Titan mangeait des pierres en temps normal, mais pourquoi voulait-il goûter à celle-là en particulier ? Si c’était lié à sa mutation... La Terrosienne devait absolument en savoir plus. En garde, elle banda ses muscles, prête à bondir sur le Tyranocif, non pas pour protéger l’Amplificateur qui était au mauvais endroit et au mauvais moment, mais bel et bien pour lui demander des comptes à propos de son père, qui était son maître... Enfin, s’il y avait quelque chose à tirer d’une créature pareille, et dans un état tel qu’elle était aliénée, de surcroît.


[J’ai suivi tes indications, Kaï, et j’ai fait au mieux pour abréger, vu que la fin de l’event approche. Il reste à défendre le pauvre type, qui a déjà presque fini, ce qui pourra conclure l’event. Vous pouvez faire ce que vous voulez avec Titan, tant que vous ne le tuez pas, ou ne le mutilez pas (un œil ou membre en moins, en gros). Désolée pour le topic court et merci à vous deux !]

_________________
† Cœur de soldat †† Beauty of the Beast †

0 RP - 0 mission - 1 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Abigaël d'Alma
Informations
Nombre de messages : 153

Fiche de personnage
Points: 54
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Mewtwo Suite] Crash Me [Prayasi, Kaï]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum